5 questions fréquentes sur les formations en alternance

formations en alternance

Publié le : 06 juin 20226 mins de lecture

Pour se donner de meilleures chances d’intégrer avec succès le monde du travail, de nombreux jeunes font le choix de l’apprentissage en alternance. Ils peuvent ainsi concilier études scolaires classiques et immersions régulières en entreprise. Ils espèrent ainsi obtenir à la sortie un diplôme et une première expérience professionnelle réussie. Vous trouverez ici les réponses les plus fréquemment posées au sujet de l’alternance !

1. Quelle est la différence entre l’alternance et l’apprentissage ?

La formation en alternance désigne une méthode mélangeant des périodes d’enseignement théorique dans un organisme de formation et des temps de mise en pratique et des immersions dans le monde professionnel. Elle peut se dérouler sous deux statuts différents (scolaire ou salarié). Dans le premier cas, on parle alors d’élève ou d’étudiant et, dans le second, de travailleur salarié. Or, on a l’habitude d’associer le terme de formation en alternance à ce dernier cas. C’est potentiellement une erreur. En effet, l’apprenant peut signer deux types de contrats différents (contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation). Vous aurez donc compris que l’apprentissage n’est en réalité qu’une des composantes possibles de la formation en alternance.

2. À quel âge peut-on signer un tel contrat ?

En théorie, il faut satisfaire à l’obligation scolaire pour avoir le droit de se former en entreprise. Il est donc nécessaire d’avoir, au minimum, 16 ans. Néanmoins, des dérogations restent possibles en pratique, notamment pour les apprenants de 15 ans ayant achevé le premier cycle de l’enseignement secondaire (classe de troisième). Vous serez peut-être surpris de lire ici qu’il existe aussi un âge maximal. Ce type de contrat n’est en effet accessible qu’à des personnes de moins de 30 ans. Encore une fois, cette règle peut être assouplie selon les différents cas (volonté d’obtenir un diplôme de niveau supérieur, problèmes de santé, etc.).

Pour être totalement éclairé sur le sujet, veuillez également noter que cette limite d’âge ne s’applique pas à un étudiant handicapé ou bénéficiant du statut de sportif de haut niveau. Les créateurs ou repreneurs d’activités en sont également exemptés. Vous souhaitez approfondir le sujet ? Consultez alors sans plus attendre l’excellent site openclassrooms.com. Vous y trouverez sûrement toutes les informations et les conseils que vous cherchez !

3. Comment trouver une entreprise ?

Ne faites surtout pas l’erreur de croire que trouver une formation en alternance est une chose aisée ! Pour maximiser vos chances de réussite, vous devrez la considérer comme une véritable recherche d’emploi à part entière. Vous devrez donc rédiger un CV et une lettre de motivation adaptée à chaque offre à laquelle vous postulerez. N’oubliez pas non plus de vous préparer pour les entretiens. Il s’agit d’un moment souvent angoissant, surtout lorsque l’on ne possède pas la moindre expérience professionnelle ! Vous pouvez, par exemple, mettre en avant votre motivation et votre soif d’apprendre. Portez également un grand soin à votre attitude et à votre tenue vestimentaire.

Pour dénicher des offres, consultez les annonces en ligne et mobilisez au maximum vos propres réseaux ! Il y a sans doute un membre de votre famille, un ami, un voisin ou toute autre personne de votre connaissance qui pourra vous donner un petit coup de pouce. N’hésitez pas non à prendre contact avec des organismes comme Pôle Emploi ou la Chambre de métiers et de l’artisanat de votre département. Vous rendre à des événements dédiés à l’alternance (salons, journées portes ouvertes, etc.) pourra également vous donner des pistes intéressantes.

4. Est-il possible de partir à l’étranger ?

Il n’est pas simple de répondre à une telle question. Tout dépend en réalité du pays dans lequel vous souhaitez vous former. En effet, une telle méthode d’apprentissage n’existe pas partout ou ses modalités peuvent différer d’un état à l’autre. En Europe, cela se déroule le plus souvent dans le cadre du programme Erasmus. Vous accéderez alors à un stage en entreprise dont la durée pourra varier entre deux semaines et un an. Si vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires, contactez un organisme de formation disposant de partenariats avec d’autres établissements en Europe !

5. Ce contrat convient-il à une personne handicapée ?

Les centres de formation et les entreprises font de plus en plus d’efforts en matière d’inclusion. Les moyens modernes de communication facilitent par exemple le suivi des cours à distance. En entreprise, il est également possible d’aménager le poste du salarié handicapé. Des solutions de financement peuvent être de plus accordées par le FIPHFP (fonds pour l’insertion professionnelle dans la fonction publique) ou l’AGEFIPH (association pour la gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées).

Plan du site