X arguments pour demander une formation en anglais à votre patron

Formation en anglais

Publié le : 10 octobre 20225 mins de lecture

Vous désirez suivre une formation en anglais pendant votre temps de travail ? Vous aimeriez profiter d’une formation pour être davantage à l’aise en anglais lors de vos échanges avec les clients et les fournisseurs de votre entreprise ? Mais aussi, par ce biais, augmenter vos compétences professionnelles ? Vous souhaitez partir en vacances et apprécieriez de vous perfectionner dans la langue la plus parlée dans une grande partie du monde ? Qu’importe votre objectif, la formation professionnelle est un droit. Retrouvez ici les arguments qui convaincront votre patron. Renseignez-vous sur les formations en anglais

Avant de rencontrer votre patron pour lui demander une formation en anglais, il est conseillé de vous renseigner sur une formation anglais certifiante qui améliorerait vos compétences professionnelles actuelles. En 2022, 12 certifications en anglais ont été validées au répertoire spécifique. Elles ont pour spécificité de vous permettre d’utiliser la langue anglaise en fonction du secteur de votre entreprise (industrie, restauration, médical…) et de renforcer votre aisance au niveau de vos relations professionnelles.

Informez-vous sur les formalités d’une formation en anglais

Il existe différentes façons de suivre une formation certifiante. Vous pouvez devoir vous absenter quelques heures par semaine, quelques jours ou, voire plusieurs semaines. Il vous est également possible d’opter pour des cours en digital learning (formation en ligne ou en présentiel) ou en blended learning (formation en ligne et en présentiel). Divers organismes de formation proposent leurs services. Chacun d’eux offre des formations avec des modalités d’absence et un financement différents. Les OPCO (opérateur de compétences) agréés par l’État ont pour mission d’accompagner la formation professionnelle. Ils peuvent vous aider dans votre recherche.

À explorer aussi : Sécurité et santé au travail : guide pratique sur les formations

Documentez-vous sur le CPF ou compte de formation professionnelle ?

Mis en place en 2015 en remplacement du droit individuel de formation, le compte personnel de formation permet d’acquérir des droits, en euros, à une formation. Le CPF concerne toutes les personnes actives, mais aussi les retraités qui exercent des activités de volontariat ou de bénévolat (moyennant l’ouverture d’un nouveau compte). Le montant en euros est calculé chaque année en fonction de votre temps de travail. Il est évident qu’avant d’entreprendre une démarche auprès de votre patron, prenez connaissance du montant qui vous a déjà été octroyé sur le CPF. Les cadres disposent également d’un compte CPF. Par conséquent, si vous êtes dans cette situation, vous pouvez faire une demande de formation pour les cadres à votre employeur. Cette formation vous donne droit à une certification à la fin des cours.

Choisissez le moment propice pour aborder votre patron

Après avoir réfléchi à toutes les questions que votre patron risque de se poser et de vous poser, voici arrivée le grand jour. Vous saurez donc répondre à toutes ces questions : pourquoi j’ai besoin de cette formation ? Que va-t-elle m’apporter et apporter à l’entreprise ? Comment je souhaite réaliser cette formation ? (où, laquelle, dans quelles conditions, organisation de mon absence…), où en est mon compte personnel de formation ? Quelles aides financières peuvent être mises en place ? Avant de rencontrer votre employeur, vous pouvez en parler au DRH de l’entreprise qui saura à la fois vous conseiller et appuyer votre demande auprès de votre supérieur hiérarchique. Prêt à répondre à toutes ces questions, il est indispensable de rencontrer votre patron plusieurs semaines ou plusieurs mois avant le début de votre formation en fonction de l’aménagement qu’il convient de prévoir. Dans le cas où vous vous absentez quelques heures par semaine et totalement différent que si vous prévoyez six mois d’absence. Votre patron accepte oralement votre demande ? Vous devez alors lui confirmer votre souhait en lui adressant, par mail ou par courrier, une demande d’autorisation d’absence.

Revoyez vos arguments ou étudiez une autre solution en cas de refus

Malgré toute la préparation à votre entretien et au nombre d’arguments avancés, il est possible que votre patron refuse votre demande de formation et de ce fait votre certification en anglais. Cependant, tout n’est pas perdu. Ne vous découragez pas ! Dans un premier temps, essayez d’en comprendre les raisons. Tentez une seconde démarche en lui proposant quelques compromis (retarder votre formation, proposer un autre centre de formation…). Dans le cas où votre employeur reste sur sa position, vous pouvez quand même effectuer la formation qui vous tient à cœur. Grâce à votre compte de formation professionnelle, vous pourrez entreprendre une formation en anglais. Il vous suffit d’opter pour des cours qui se déroulent en dehors de vos heures de travail. Votre employeur n’aura plus à donner son accord.

Plan du site