Formations éligibles au DIF

Formations éligibles au DIF

Publié le : 04 avril 20183 mins de lecture

Le droit individuel à la formation (DIF) est une modalité qui permet l’accès à la formation aux salariés et aux demandeurs d’emplois. La modalité a été remplacée par le CPF depuis plusieurs mois, mais beaucoup veulent encore savoir les formations qui sont concernées. Tour d’horizon sur ces dernières.

Les formations suggérées par les entreprises

Un grand nombre d’entreprises listent des formations qui sont prises en charge par le DIF pour éviter au salarié de choisir une formation qui ne convient pas. Ces formations sont répertoriées dans un catalogue qui est accessible à tous les salariés sans exception. Mais, il est important de bien comparer le contenu de chaque offre de formation avant de faire le choix, car certains peuvent ne pas correspondre aux objectifs même si elles paraissent alléchantes. Il faut aussi bien comptabiliser le nombre d’heures nécessaires pour chaque formation au risque de ne pas en avoir assez. Un DIF équivaut à 20 heures par an.

À explorer aussi : Formatons éligibles au CPF

Les formations intéressantes pour le salarié

Contrairement au compte personnel de formation (CDF), le DIF permettait de prendre en charge une grande variété de formations, qu’elles étaient qualifiantes ou non. Il suffisait pour le salarié de faire part de l’intitulé de la formation à son employeur et des raisons pour lesquelles il voulait la suivre. L’employeur étudie la faisabilité de la formation et donne sa réponse dans un délai de 4 semaines. S’il ne se prononce pas au bout de cette période, le salarié peut effectuer sa formation. La formation dans le cadre du DIF n’avait pas forcément pour but d’intégrer un meilleur poste, mais pouvait aussi être effectuée pour acquérir de nouvelle compétence dans divers domaines.

À explorer aussi : X arguments pour demander une formation en anglais à votre patron

Les changements dans le cadre du CPF

Depuis que le DIF est devenu CPF, les formations qui peuvent être suivies sont celles qui aboutissent à une certification ou à un diplôme. Ce qui signifie qu’elles doivent être exclusivement qualifiantes. En outre, si le salarié veut suivre une des formations éligibles au CPF en dehors de son temps de travail, il n’a pas besoin d’en informer son employeur. C’est seulement lorsque les heures de formation risquent d’empiéter sur les heures de travail que l’employeur doit être tenu au courant. Il peut refuser la formation s’il le veut, mais il est toujours encouragé à ne pas faire barrage. Les formations qualifiantes permettent de diversifier les activités de l’entreprise.

Plan du site